fbpx

Skip links

Des problématiques les plus coûteux des maisons au Canada

Pyrite:

La pyrite est un minéral naturel de disulfure de fer présent dans le matériau de remblai utilisé pendant la construction. Au contact de l’humidité et de l’oxygène, une réaction chimique produit du sulfate et fait augmenter son volume. Les dommages causés par ce matériau peuvent être très coûteux à réparer. En fait, vous devrez peut-être changer toute la fondation.

 

Isolation de la MIUF :

La mousse isolant en d’urée-formaldéhyde (MIUF) est constitué de résine d’urée-formaldéhyde, un isolant moussant. Ce matériau s’est libéré du formaldéhyde, un gaz cancérigène et dangereux, pendant au moins trente ans après son installation. L’utilisation de cet isolant a été interdite au Canada au début des années 80 et, techniquement, la plupart des isolants actuels installés au Canada ont cessé de libérer du formaldéhyde. Le problème recommence lorsque l’isolant entre en contact avec l’humidité; il recommence à libérer le formaldéhyde. De plus, ce type d’isolation est en fait, l’une des causes d’avoir des problèmes d’humidité excessive dans un bâtiment puisque l’isolation bloque lame d’air des murs extérieurs et provoque l’humidité à piéger dans le mur. Résoudre ce problème, dans certains cas, peut coûter plus de 100 000 dollars!

 

Ocre ferreux :

L’ocre ferreux est une boue rougeâtre qui se forme dans le sol à la suite d’une réaction chimique ou biochimique dans le sol. Ce matériau peut bloquer le drain de fondation (alias drain Français) provoquer une augmentation des taux d’humidité dans le sous-sol. Résoudre le problème peut être extrêmement coûteux, mais ce n’est qu’un côté de la problématique! l’augmentation des frais d’entretien de la maison affectera la valeur marchande de la maison et vous fera perdre encore plus d’argent!

 

Fourmis charpentières:

Les fourmis charpentières et les termites sont deux espèces différentes qui attaquent la structure en bois des maisons. Les dommages au bois peuvent être importants, cependant, la présence de ces insectes est une indication d’un problème plus important; HUMIDITÉ! Ces espèces ont besoin d’un bois qui est humide depuis longtemps, cela va généralement de pair avec la prolifération des moisissures et des bactéries. La plupart des gens appellent un exterminateur dès qu’ils se rendent compte de la présence de fourmis charpentières ou de termites, mais nous vous recommandons de faire inspecter la maison pour trouver la principale source du problématique et son l’étendue.

 

Amiante:

L’amiante est un élément qui peut être présent dans certains minéraux utilisés dans un grand nombre de matériaux de construction. Au cours des dernières décennies, grâce aux efforts des professionnels de la santé et des scientifiques, l’utilisation de la plupart des matériaux contenant de l’amiante a été interdite au Canada, mais il y a un nombre considérable de maisons qui ont cet élément dans un grand nombre de matériaux de construction tels que les carreaux de plancher en vinyle, les carreaux de plafond suspendues insonorisant, les bardeaux de toiture,  plâtre, y compris le plâtre acoustique, les traitements de surface plus anciens (peinture, mastic, cloison sèche, calfeutrage, produits d’étanchéité, sablage et composés de toiture comme le papier goudronné) et l’isolation (isolation autour des tuyaux et des réservoirs d’eau chaude).

 

Sols argileux (expansifs) :

Lorsque les sols expansifs gagnent en humidité, ils se dilatent ou gonflent, lorsqu’ils perdent de l’humidité, ils rétrécissent ou perdent du volume. Ces changements drastiques de volume peuvent causer des dommages importants aux murs de fondation et à la structure du bâtiment. De nos jours, certains tests et analyses sont effectués avant le début de la construction, mais ces règles et analyses n’étaient pas en place il y a quelques années.

laissez un commentaire